Communiqué de presse : OGM et VrTH : le Conseil d’État donne raison aux organisations requérantes

Le 07 février 2020 -  Dans sa décision rendue ce jour1, le Conseil d'État ordonne au gouvernement de suspendre la culture des OGM commercialisés illégalement et d'appliquer les principes de précaution à la culture des variétés rendues tolérantes aux herbicides. Il donne raison sur de nombreux points aux 9 organisations paysannes et de la société civile2 qui l'ont saisi en 2015 pour annuler le refus du premier Ministre d'alors de prendre un moratoire sur la culture en France des variétés rendues tolérantes aux herbicides et d'appliquer la réglementation OGM à toutes les variétés obtenues par les nouvelles techniques de mutagenèse.

Communiqué de presse : OGM cachés rendus tolérants aux herbicides : Dernière étape avant l'application de la réglementation OGM et du principe de précaution ?

20 janvier 2020 - Les organisations1 qui ont introduit une requête auprès du Conseil d’État en 2015, pour condamner le refus du Premier ministre d’alors d’appliquer correctement la réglementation OGM, le principe de précaution et, en conséquence, un moratoire sur la culture de variétés rendues tolérantes aux herbicides, se félicitent des conclusions du rapporteur public rendues aujourd'hui.

Tribune : Le gouvernement a créé une cellule militaire pour surveiller les opposants à l’agro-industrie

Le gouvernement veut « faire taire tous ceux qui mènent des actions symboliques contre le système de l’agriculture industrielle », dénoncent de multiples défenseurs de l’agriculture paysanne et biologique, réunis dans cette tribune. Ils s’inquiètent fortement de la création de la cellule de renseignement Demeter, lancée fin octobre, soi-disant destinée à lutter contre l’« agribashing ».

Laurent Mariotte : avec Jean-Pierre Bolognini et Manu Payet

Dans “La table des bons vivants”, Laurent Mariotte s'entoure de bons vivants pour une émission autour de la cuisine du quotidien : qu'ils soient chefs, artistes ou intellectuels, ils ont en commun cette passion du bien manger et la partagent pendant 1h30 avec les auditeurs d'Europe 1. Promenades gourmandes à travers les marchés et chez les producteurs, recettes simples et conseils proches des préoccupations des auditeurs... le rendez-vous incontournable des gourmands !

Des grains bio de brocoli le 12 novembre 2011, dans une ferme de Plouescat, dans le Finistère. Photo Fred Tanneau. AFP

Semer (et cultiver) tout en préservant la biodiversité

Pour les jardiniers débutants, soucieux de l’environnement, le choix des graines peut être un vrai casse-tête. Des associations et des paysans proposent néanmoins des alternatives au marché des semences pour favoriser la diversité végétale.

Issue de la série «As Usual», Austin, (Texas, Etats-Unis). Photo Brooke DiDonato. Agence VU

Les plantes prennent de la graine

Alors que les végétaux étaient les grands oubliés de la biologie, comme de la philosophie, on découvre l’étendue de leur «intelligence». Cette notion, contestée, bouleverse nos repères «zoocentrés».

La Maison des semences récolte ses fruits

Elle a reçu un prix des initiatives pour la transition écologique.

Dimanche 10 mars, les membres de l’association Maison des semences paysannes Gard Cévennes se sont retrouvés salle Marius pour leur assemblée générale. Ludovic Begert, coprésident avec Jorinde Friedli, a présenté son rapport moral et a décliné en trois points principaux les activités de l’association au cours de l’année 2018.

Loi Egalim: clarification sur la vente des semences paysannes

Saisi par 60 sénateurs, le Conseil constitutionnel a censuré, dans sa décision du 25 octobre dernier, 23 articles de la loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire (dite loi EGAlim), dont l’article 78, qui concernait la vente aux amateurs de semences du domaine public non inscrites au Catalogue. Si la majorité des analyses a conclu à un recul pour les semences paysannes, il convient de nuancer les choses.

Variété de pays: chou de Lorient

Bientôt des OGM dans la bio ?

(article paru dans la revue Nature&Progrès novembre-décembre 2018)

A partir de 2021, les dispositions du nouveau règlement européen bio, en particulier celles permettant la commercialisation de semences dites de « matériel hétérogène biologique » pourraient élargir l’offre à des semences moins standardisées, plus hétérogènes. Mais de quelles semences parle-t-on ?