Autres programmes

Projet Ecoagri : évaluation des variétés issues de sélection participative

 

Une des populations évaluées - mélange de 20 variétés populationUne des populations évaluées - mélange de 20 variétés population

L’expérimentation consistait à comparer dans 6 fermes pendant 2 années le comportement agronomique et les qualités nutritionnelles et organoleptiques de 10 variétés issues de sélection participative avec deux variétés commerciales utilisées en AB (Hendrix et Renan).

Différentes mesures ont été effectuées par l'équipe de recherche de l'INRA du Moulon : à l'échelle de la parcelle (poids de mille grain, rendement, teneur en protéines) et à l'echelle de l'individu sur 25 plantes/parcelle sont réalisées (hauteur, longueur et poids de l'épi, courbure…) .

L'importance des différents facteurs varie selon le critère étudié. Par exemple, c'est essentiellement la génétique qui semble influer sur la hauteur des plantes, les interactions avec l'environnement paraissant moins importantes. Les blés les plus haut sont le mélange de variétés de pays bourguignon, le Rouge du Roc, Savoysone et Dauphibois. La Japhabelle est sensiblement plus courte que les autres variétés paysannes. Il est donc aisé de prédire la taille des blés car le facteur ferme influera peu. Concernant la teneur en protéines et le rendement, c'est avant tout le potentiel de la ferme qui rentre en compte et les variations climatiques et le précédent (effet année) pour la teneur en protéines.

En général, l'interaction Variété x Ferme était plus forte que l'interaction Variété x Année, indiquant que pour la plupart des variables, les populations se comportent de façon spécifique selon les fermes, ce qui renforce l’intérêt d’une sélection décentralisée et participative.

Concernant le rendement, les moyennes générales (sur les 6 fermes et les 2 années), seules 2 variétés-populations étaient significativement moins productives que les deux variétés commerciales. Selon les fermes et les années, Renan était la meilleure (sur 1 ou 2 ferme avec des sols riches) ou Hendrix était la meilleure (sur 1 ferme avec un sol riche) ou certaines variétés populations étaient meilleures. Hendrix a eu le taux de protéine le plus faible alors que Renan était dans la seconde moitié. Dans tous les cas, certaines variétés populations avaient des réponses très intéressantes en termes de rendement en grain, production de biomasse et taux de protéine, notamment dans les sols maigres avec moins de potentiels.

Concernant les résultats des analyses nutritionnelles et sensorielles, les résultats sont en cours d'analyse avec le groupe.

Diversité des micro-organismes dans les levains

Des paysans-boulangers du RSP participent à un projet nommé Bakery qui étudie le lien entre diversité microbienne dans les levains et la diversité des blés paysans et des pratiques boulangères. Parmi les principaux résultats, notons que les levains naturels présents dans les fournils de ferme bio et utilisant des semences paysannes contiennent une diversité microbienne importante, parfois endémique. La multiplicité des pratiques et des environnements des paysans et boulangers contribue en grande partie à maintenir cette diversité. De nouvelles espèces de bactéries lactiques ont été isolées et décrites pour la première fois dans certains levains. Cette étude contribue à la prise en compte de la nécessité de la diversité socio-culturelle pour les programmes de conservation de la diversité microbienne Au delà, il interroge le rapport dominant au vivant exercé par l'industrie qui standardisent pratiques et micro organismes.

Modes anciens de stockage du grain de céréales

La conservation des céréales et des légumineuses en pleine terre (appelée ensilage) peut surprendre. Le silo enterré est pourtant une technique de conservation très ancienne, notamment connue en Roussillon (Pyrénées-Orientales) 5000 ans avant notre ère. En Europe et en Afrique du nord, l’ensilage est encore pratiqué par des communautés paysannes au XXe siècle. Une équipe de recherche expérimente ces techniques de conservation afin de comprendre toute leur diversité d'usage et leur intérêt potentiel à l'heure actuelle.

pdfConsulter l'article complet