Vient de paraître « Notre pain est politique"

Écrit par Latour
Catégorie :

15 ans après les premiers échanges autour des blés paysans en Rhône-Alpes, nous, le groupe blé de l’ARDEAR, voulions raconter nous-mêmes nos expériences et nos points de vue sur la culture des céréales. Ce livre est le résultat de ce travail, avec l’appui de membres de la revue de critique sociale Z.

notre pain est politique couvDes blés aux pains, en passant par les farines, les trois parties de ce livre retracent la réalité de la production industrielle actuelle et ses conséquences désastreuses au niveau social, économique, environnemental et sanitaire. Face à cela, il montre nos expériences autour des blés, des machines et du pain paysan, comme autant de tentatives pour sortir de ce modèle, car « si la culture des variétés paysannes ne s’accompagne pas de l’ambition de mettre un terme à l’industrialisation de l’agriculture, elle n’est qu’un vain folklore ». On y trouve aussi des témoignages de celles et ceux qui font vivre ces blés dans la région, des descriptions sensibles de populations, un table ronde sur les réalités vécues par des femmes dans l’agriculture, ou encore le portfolio d’un atelier thérapeutique dans un fournil du groupe.

Le Groupe blé rassemble des paysan·nes, meunier·es, des boulanger·es (la même personne est souvent les trois à la fois) au sein de l’Association régionale pour le développement de l’emploi agricole et rural Auvergne-Rhône-Alpes (Ardear Aura). Depuis 2004, il organise la sélection, l’échange et la conservation de semences paysannes à petite échelle.

Mathieu Brier est membre de Z, revue itinérante d’enquête et de critique sociale, et coauteur de Mauvaises Mines.Combattre l’industrie minière en France et dans le monde, paru en 2018. Il a accompagné le Groupe blé dans l’écriture et pris en charge la rédaction finale de l’ouvrage.