semences semences semences
semences
semences Semences paysannes
“La préservation de la biodiversité
est un enjeu majeur de notre siècle”
Semences Paysannes a
Accueil > Bulletins de liaison > Bulletin de liaison n° 39 > Brèves/ actualités
imprimer la page envoyer un lien vers la page ok

Brèves/ actualités

Soutenez le Réseau !

Le Réseau Semences Paysannes est reconnu d'intérêt général.

Pour nous soutenir ou adhérer, cliquez ici

Téléchargement
Archives

Avis à nos lecteurs...

Ce n°39 de notre bulletin de liaison sort avec un bon mois de retard... il reflète notre difficulté, salariés et bénévoles, à faire face à l'engouement et la multiplication des activités de notre réseau. 2010 sera sans doute une année de croisée des chemins pour le Réseau Semences Paysannes. En attendant d'avoir trouver notre nouveau rythme de travail, en phase avec la belle énergie que suscitent aujourd'hui les semences paysannes, nous vous prions de nous excuser pour ce retard.

Le Réseau Semences Paysannes soutient la campagne « alimentons nos régions »

Lancée à l'initiative de Minga, Nature & Progrès, et Frères des Hommes (www.alimentons-les-regions.fr), cette campagne vise à interroger les candidats aux élections régionales sur la dégradation de la qualité de notre alimentation et de l’environnement, la diminution des terres arables et des exploitations agricoles, la chute du nombre d’agriculteurs et leur précarisation et l'incapacité à répondre à une demande de jeunes de plus en plus nombreux, qui, sensibilisés depuis leur enfance à l'écologie et conscients que ni l'industrie, ni les services ne leurs ouvrent d'avenir professionnel, souhaitent exercer des métiers dans l’agro-écologie et l'alimentation saine. Dans le cadre de cette campagne, le Réseau Semences Paysannes préconise le soutien au « maisons de la semence » qui réunissent paysans, jardiniers, consommateurs et citoyens pour conserver, échanger et renouveler la biodiversité cultivée locale.

Vers la reconnaissance de la gestion paysanne de la biodiversité cultivée en France ?

La Fondation pour la Recherche sur la biodiversité a vu le jour en 2009. Issue de la fusion de deux structures publiques, le Bureau des Ressources Génétiques et l'Institut Français de la Biodiversité, elle est devenue une fondation de droit privé dont le Conseil d’Administration se partage entre les grands instituts de recherche et le gros donateurs industriels. La FRB a pour mission de favoriser les activités de recherche sur la biodiversité et leur valorisation, dans les domaines biologique, socio-économique et juridique, et des activités associées de formation, de sensibilisation et de diffusion des résultats. La création de la FRB s'est accompagnée d'une volonté d'ouverture, illustrée notamment par la création d'un Conseil d'Orientation Stratégique largement ouvert au secteur privé (industries ) mais aussi à la société civile (ONG environnementaliste, syndicats agricoles, FNAB,...). La première réunion de travail sur la conservation des ressources phytogénétique (la biodiversité cultivée) a aussi constitué un véritable tournant vers la reconnaissance de la gestion in situ, alors que l'ex BRG affirmait dans sa charte que la conservation à la ferme qui "repose sur le principe d’utilisation par l’agriculteur, chaque année, de semences issues de ses propres champs ou de ceux de ses voisins", ne "semble pas devoir jouer de rôle notable", dans "les conditions de la France où l’organisation de la filière des semences a suivi l’évolution du monde agricole". Ainsi lors de la première réunion de travail de la FRB sur la conservation des ressources, le Réseau Semences Paysannes a été convié à présenter les initiatives de ses adhérents pour « une autre gestion de la biodiversité agricole », aux côtés des réseaux ex-BRG (gestion ex situ), des réseaux associatifs et des Centres Régionaux de Ressources Génétiques. Tous les présents ont souligné l'absence d'animation et de moyens accordés à la conservation/gestion et l'absence de statut juridique des ressources et des acteurs de la gestion. La FRB a affirmé sa volonté de s'appuyer sur l'existant, mais aussi de sortir de la logique sectorielle des réseaux ex-BRG pour revenir à une approche plus regroupée intégrant les nouveaux acteurs. Reste maintenant à mettre en oeuvre cette belle volonté et à traduire en terme de moyens disponibles ces orientations. Le résultat du 1er appel à projet FRB n'a malheureusement pas retenu les projets sur la conservation et la gestion dynamique à la ferme portés par un partenariat entre société civile et recherche.

informations légales Réseau Semences Paysannes 3, av. de la Gare 47190 AIGUILLON
Tel. 05 53 84 44 05 • Fax. 05 53 84 69 48 • courriel
remonter en haut de la page
semences paysannes
semences paysannes semences paysannes semences paysannes