semences semences semences
semences
semences Semences paysannes
“La préservation de la biodiversité
est un enjeu majeur de notre siècle”
Semences Paysannes a
Accueil > Bulletins de liaison > Bulletin de liaison n° 26 > Brèves/ actualités
imprimer la page envoyer un lien vers la page ok

Brèves/ actualités

Soutenez le Réseau !

Le Réseau Semences Paysannes est reconnu d'intérêt général.

Pour nous soutenir ou adhérer, cliquez ici

Téléchargement
Archives

Amérique latine : un collectif contre les monopoles sur le vivant et les connaissances

Trente organisations provenant du Mexique, du Guatemala, d'El Salvador, du Nicaragua, du Costa Rica, du Panama, du Chili et de l'Argentine se sont réunies pour analyser les impacts des monopoles sur le vivant et les connaissances et créer un espace commun pour lutter contre ces monopoles. "En ce qui concerne l'agriculture, l'imposition de la Convention de l'UPOV et les lois nationales sur les obtentions végétales (semences) qui en découlent sont une menace sérieuse pour l'agriculture paysanne, la souveraineté alimentaire et les semences paysannes en Amérique latine", dit Camila Montecinos de GRAIN, Chili. "Plus concrètement, l'UPOV et les régimes nationaux de protection des obtentions végétales conduisent à l'érosion génétique de par leur exigence d'homogénéité, transforment la situation socio-économique des conditions de vie des paysans et des peuples autochtones, entravent le libre échange et l'utilisation des semences de ferme et sapent les connaissances traditionnelles, laissant notre biodiversité agricole dans les mains de grandes firmes." Plus d'infos sur www.grain.org

Grenelle de l'environnement

Lors de son discours, le président de la République a mentionné des « doutes sur le contrôle des disséminations et l’intérêt des OGM pesticides » dont les cultures commerciales sont « suspendues » jusqu’aux « conclusions d’une expertise à conduire par une nouvelle instance qui sera crée avant la fin de l’année » ? Alors que le commissaire européen à l’environnement s’apprête à interdire la culture de nouveaux maïs Bt au vu de nouvelles études mettant en cause leur innocuité pour l’environnement, cette suspension pourrait bien conduire à une absence de toute culture commerciale en France en 2008. Cependant l’industrie semencière a de son côté déjà préparé cette concession à l’absence d’adhésion de la population européenne aux OGM. Alors que tous les brevets sur les OGM pesticides appartiennent majoritairement à l’américain Monsanto, les firmes européennes ne s’intéressent plus qu’aux OGM clandestins, non étiquetés ni évalués car qualifiés de plantes issues de sélection « traditionnelle » (plantes mutées ou issues de fusion cellulaire…), ou par absence de toute règle officielle (nanotechnologies). Ce début de victoire sur les OGM montre la nécessité de s’engager dans le débat environnemental pour renforcer la défense des paysans et les résistances populaires, sans naïveté sur leur possible instrumentalisation pour accélérer les restructurations et la course aux innovations indispensables à la croissance.

Loi de lutte contre les contrefaçons : mauvais coup pour les semences de ferme

En supprimant un article du texte de loi, les sénateurs ont considérablement élargi le champs de la procédure de « saisie-contrefaçon ». Malgré une forte mobilisation des membres et partenaires du RSP qui a permis que 3 groupes politiques (PS, Verts, UDF) portent un amendement qui aurait permis d'exclure explicitement les semences de ferme du champ de cette loi, le sénat a ratifié ce texte en 2ème lecture, le 17 octobre dernier. Cette procédure qui dotent les entreprises privées de moyens d'enquête pourra être utilisée contre les agriculteurs faisant leurs semences de ferme. Le gouvernement et les sénateurs de la majorité ont rejeté cet amendement en renvoyant le débat à la prochaine loi sur les obtentions végétales (restée en suspens avant l'élection présidentielle). L'enjeu est maintenant d'obtenir que la loi dise clairement que la semence de ferme n'est pas une contrefaçon.

Calendrier

  • le 20 nov 2007, Paris, Traitements biologiques des semences : thermothérapie. Organisée par l'ITAB, journée technique sur les possibilités de traitements à l'eau chaude des semences et plants de différentes espèces. Inscription 20 €, 01 40 04 50 64.
  • 23-25 novembre 2007, Saint Jean du Gard : Les journées de la plante, de l'arbre et du fruits parleront des coings et des fourragères. Le 23/11, journée professionnelle : « Sauvegarde et diffusion de la diversité des légumineuses » (pois chiche, haricot, lentille) - Inscription obligatoire. Les 24 et 25 : journées grand public avec plus de 150 exposants, ateliers, démonstrations, conférences, dégustations,
  • 6 – 7 décembre 2007, Clermont-Ferrand, séminaire « Quelles plantes pour des agricultures paysannes : les méthodes de sélection». Voir dossier d'actualité
informations légales Réseau Semences Paysannes 3, av. de la Gare 47190 AIGUILLON
Tel. 05 53 84 44 05 • Fax. 05 53 84 69 48 • courriel
remonter en haut de la page
semences paysannes
semences paysannes semences paysannes semences paysannes