semencessemencessemences
semencessemences
semencesSemences paysannes
“La préservation de la biodiversité
est un enjeu majeur de notre siècle”
Semences Paysannesa
Accueil > Réglementation > Veille juridique semence - Protection de la biodiversité

TIRPAA : l’UE contribue à hauteur de 5 millions d’euros pour aider les paysans à sauvegarder la diversité cultivée

Niveau juridique : International

Article à lire en entier (et en anglais sur : www.planttreaty.org/news/ec-contributes-€5-million-help-farmers-maintain-crop-diversity

Résumé de l’article :

Le 21 juin 2012 l’UE a décidé de contribuer à hauteur de 5 million d’euros au fond de partage des avantages du TIRPAA. Ce Fonds de partage des avantages est destiné à aider les agriculteurs dans les pays en développement à gérer la biodiversité cultivée pour la sécurité alimentaire et l’adaptation au changement climatique. En effet, la biodiversité génétique est un facteur clé pour l’agriculture durable. Cette contribution vient au moment où la sécurité alimentaire pourrait être remise en cause à cause notamment du changement climatique ce qui contribuerait à des pertes massives de la diversité génétique des cultures. Le Fonds soutient déjà des projets dans 21 pays par la promotion des solutions innovantes et des pratiques pour l’utilisation de la biodiversité agricoles dans les zones les plus touchées par le changement climatique, la pauvreté rurale ou l’insécurité alimentaire. «Les agriculteurs, en tant que gestionnaires de la diversité génétique, ont beaucoup à offrir à la fois à leurs propres communautés et au monde entier grâce à leurs grands efforts pour conserver et améliorer leurs cultures à travers la sélection et en les rendant disponibles aux autres,» a déclaré Lars Peder Brekk, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation de la Norvège. Pour cette raison, le traité reconnaît « les droits des agriculteurs» et admet notamment le droit de participer équitablement au partage des avantages et au processus décisionnel national sur les ressources phytogénétiques. « La participation des petits agriculteurs et autres parties prenantes dans ce processus, des organisations de la société civile, du secteur privé, n’est pas seulement bienvenue, mais également nécessaire », a déclaré Graziano da Silva.

Sur le Fonds «Une des caractéristiques uniques du Fonds de partage des avantages est la transparence du processus qui régit l’attribution des fonds. Une autre caractéristique clé discutée concerne la necessité de mettre l’accent particulier sur les activités de conservation et d’utilisation durable des pays en développement. Ainsi la contribution de l’Union européenne rendra possible une gamme d’activités, y compris: l’évaluation à la ferme, la sélection et la gestion des variétés locales, la conservation des variétés locales menacées dans les banques de gènes nationales ou internationales ou bien le développement de banques de gènes locales et communautaires; la documentation et le partage des connaissances locales et autochtones qui apportent de la valeur aux cultures et aux variétés locales ; le transfert de technologies pour la conservation et l’utilisation durable des ressources phytogénétiques aux agriculteurs et à certaines institutions des pays en développement; l’établissement de liens entre les agriculteurs et les communautés ailleurs pour promouvoir le partage de matériel génétique et des informations sur ce matériel, ce qui aidera les agriculteurs à réagir aux changements climatiques.

 

www.planttreaty.org/news/ec-contributes-€5-million-help-farmers-maintain-crop-diversity

informations légalesRéseau Semences Paysannes 3, av. de la Gare 47190 AIGUILLON
Tel. 05 53 84 44 05 • Fax. 05 53 84 69 48 • courriel
remonter en haut de la page
semences paysannes
semences paysannessemences paysannessemences paysannes